Ou Sortir, découvrez les bons plans sorties près de chez vous avec Sortir Plus
RSS

Dompter la chute

Catégories: Evénements, Hyères, Spectacles, Théâtres, Votre Ville

Du 15 Novembre 2012 au 25 Novembre 2012

Dompter la chute

Présentation

« Quelle utopie nous reste-t-il encore… Est ce une voie sans issue ? Comment résister dans ce monde, si ce n’est par les mots, pour éviter de plonger dans des positions radicales. S’armer en pensée et en sensibilité, pour ne pas avoir recours à la violence et pouvoir ainsi affronter la vie. Les pensées et les mots de Siméon sont ces armes. Le fait de choisir l’écriture de Jean-Pierre Siméon est un gage que le texte constituera le socle de la création. Au-delà dune écriture dramatique, c’est le langage poétique de Siméon que je trouve tellement proche de l’être. Il donne l’impression d’être écrit pour soi. Il va tout de suite se nicher dans les parties les plus souterraines de chacun, les plus intimes, et les met en éveil. « Un poème, un vers vous éveille. Un poème, ça aide à rester éveillé, à ce que la conscience soit en alerte « nous confie Siméon. » C’est un  accélérateur de conscience » pour reprendre les mots du poète argentin Juarroz. La poésie de Siméon a l’art de savoir ouvrir les yeux, de ne plus rester aveugle »

Crédit photo : Geoffrey Fages

La poésie et lʼécriture dramatique de Jean Pierre Siméon est une source infinie pour parler de ces interstices. La parole des acteurs serait les mots de Siméon, elle jaillirait comme une évidence. Voici le regard que Jean-Pierre Siméon pose aujourdʼhui sur ce besoin absolu de poésie dans notre société.

« La poésie est ce qui nous prend aux tripes, parce quʼelle parle de lʼessentiel.
Le poème a la capacité de vous prendre en deux secondes, de vous redresser pour vous mettre les yeux dans les yeux avec ce qui est essentiel, avec ce qui est grave au sens étymologique, cʼest-à-dire non pas triste, mais lourd, ce qui a du poids (dire « je tʼaime » à quelquʼun, cʼest grave, mais pas triste)

Or la société nous incite à vouloir échapper à tout ça :
elle veut nous hypnotiser, nous séduire et nous endormir, comme le serpent du Livre de la Jungle… Alors il faut se donner une gifle et la gifle, cʼest le poème !
Je revendique votre part de parole intransigeante. Je suis une conscience qui pense et un poème est là pour me ressaisir dans la façon dont jʼenvisage lʼexistence. Chacun peut décider de dormir jusquʼà la fin de ses jours. Ou pas…
Le poète, lui, continue à questionner. La poésie, ce nʼest pas seulement des mots, cʼest ce quʼon veut faire de sa vie. Il y a ce cliché qui fait du poète un rêveur, quelquʼun qui veut échapper à la réalité. Or cʼest exactement lʼinverse ! Le poète est celui qui creuse dans le réel, sans cesse…
Il regarde par exemple le grand noir au-dessus de nous et il écrit « Barbare » ! La société nous incite à avoir peur de tout ce qui est inconnu, de ce qui dissemble, et à cause de cela elle enferme les gens dans des définitions. Au contraire la poésie fait lʼéloge de lʼinconnu, de la part de mystère que porte chaque être, chaque lieu…
Le poème, cʼest le compte rendu dʼun voyage dans lʼinconnu. Cʼest comme un enfant qui ramasse un caillou, le choisit parmi des milliers dʼautres, prend le temps de le regarder et finit par le mettre dans sa poche :
il a trouvé et aimé en ce caillou quelque chose dʼinconnu, et alors il lui a donné une identité. Là est la poésie, dans cette patience à découvrir de lʼinconnu dans ce quʼil y a de plus banal. Chacun dʼentre nous est un immense inconnu à explorer. La poésie, cʼest comme lʼamour : cʼest explorer le mystère de lʼautre.
Xavier Heredia – Metteur en scène

Equipe Artistique : Création Compagnie de l’Echo
Textes de Jean-Pierre Siméon
Montage et Mise en scène :  Xavier Heredia
Assistante de mise en scène : Fanny prospéro
Comédiens : Marie Blondel, Rêveline Fabre,  Aickel Hachfi, Peggy Mahieu, Benjamin Terranova
Réalisation Vidéo : Geoffrey Fages, Etienne Allemand
Créateur musique : Benjamin Terranova
Lumière : Jean-Louis Bartella, Julien Paul

Théâtre Denis – Hyères – les 15, 16 , 23, 24 novembre à 20h30
et le 25 à 18h

Plus d’infos

Voir toutes les actualités

Crédit photo : Geoffrey Fages

 

How to Organize Parent Volunteers for an Elementary School
woolrich jassen About Music Copyrights And Your Different Types Of Rights

6 motion pictures will not fully understand on track famous trends
woolrich outlet7 for All Mankind Warehouse sale comes to San Francisco
Things Every Photo Stylist Should Know
Louis Vuitton Australia With this in mind

Sneaky Web Design Tricks That Automatically Boost Readership Conversion Rate
Sac Louis Vuitton Pas Cher Now other B town moms are following in Rai footsteps

I Want To Be Eighteen Again
louis vuitton sale pastel colored thermal shirt with a tank on top

Old Fashion Recipes for Rhubarb Pies from Indiana
Louis Vuitton Danmark hot eBay auctions and deals

6 Ridiculous Lies You Believe About the Founding of America
woolrich jassen Because if you Googled the phrase

5 Style Tips for the Regular Guy
burberry schal NY Yankees to Live Stream Online 8

Invest in Oil Boom Area
valentino will surpass the levels of 2008 for the first time

Magical World of Wholesale Ladies Clothing for Desired Business Results
canada goose outlet The classic silhouette of the suit never goes out of style
And We All Bow Down In Homage
woolrich uschanka She created a plethora of diverse looks for Dorothy Lamour

And We All Bow Down In Homage
woolrich köln She created a plethora of diverse looks for Dorothy Lamour
Design & développement Agence bigM Agence bigM