Ou Sortir, découvrez les bons plans sorties près de chez vous avec Sortir Plus
RSS

Interview de Shy’M

Shy’m : « Je m’attends à un accueil chaleureux dans le Var »

La chanteuse et danseuse d’exception sera présente à Brignoles le 6 juillet et à Ste Maxime le lendemain pour dévoiler les titres de son dernier album. Elle s’attend à des ambiances survoltées et a hâte d’y être. Un grand show en perspective.

Après 3 albums à succès et votre titre d’artiste féminine francophone de l’année aux derniers NRJ Music Awards vous faîtes partie des références. Ressentez-vous désormais la pression d’être attendue partout ?

J’ai toujours eu la pression même si elle est forcément différente au fil des albums. Concernant le 1er l’enjeu était de se faire connaître. Comme l’accueil a été bon j’étais attendue au tournant concernant le 2ème. Le fait d’avoir désormais un public fidèle qui me suit m’oblige à une remise en question permanente pour ne pas le décevoir avec le 3ème. Quelque part je recommence à zéro à chaque fois. C’est d’ailleurs ce qui est excitant. En studio l’album vous appartient encore, une fois dans les bacs le public se l’approprie. On ne peut plus revenir en arrière.

Que représente pour vous le fait d’être présente dans le Var au festival des Garrigues (le 6 juillet) et à Ste Maxime (le 7 juillet) cet été ?

Quand on vient dans le Sud de la France on s’attend toujours à trouver un public un peu plus chaleureux qu’ailleurs. Certaines villes sont plus accueillantes que d’autres et en général dans le Var les gens sont assez démonstratifs. J’ai hâte d’y être. Je ne connais pas bien ce département et voilà pourquoi je suis contente d’aller dans le Sud. La majorité des événements se passe sur Paris, il est important d’aller en province rencontrer son public.

Vous êtes une artiste complète à la fois chanteuse et danseuse de talent. Que vous a apporté l’émission « danse avec les stars » ?

Cette émission m’a permis de franchir un cap sur un plan personnel pas forcément professionnel. Ce sont deux mois intensifs durant lesquels j’ai dû apprendre des danses compliquées qu’il a fallu exécuter en « prime time » devant un public nombreux. C’était une aventure de folie. Ce programme m’a plu car la danse est une discipline qui me tient à cœur. En quelque sorte j’ai pu réaliser mes rêves d’adolescente tout en touchant un plus large public. Ce ne fut que du bonheur. Un vrai plus.

Vous abordez des sujets forts dans vos chansons qui touchent de nombreuses personnes. Quelles seront les grandes lignes du prochain album ?

C’est un album que je qualifie de « libre ». J’ai travaillé avec des personnes auprès desquelles je suis en confiance. Du coup j’ai pu explorer différents thèmes et partir dans de nouvelles directions. Il y aura des chansons surprenantes dans des registres inattendus.

Vos clips sont toujours très expressifs et raffinés, quelle est l’importance que vous accordez à « l’image » ?

J’estime que l’image c’est 50 % de mon projet artistique. J’attache beaucoup d’importance à chaque détail comme les chorégraphies, le cadre du clip, le maquillage ou la coiffure. C’est le point final du projet artistique. De nos jours il est important que le son colle à l’image.

Quelle est la prochaine étape pour vous ? celle qui mène au cinéma ?

C’est une question qui revient régulièrement en ce moment. Plus jeune j’ai fait du théâtre, l’univers des planches m’attire. Le cinéma c’est encore trop tôt car je n’ai que 26 ans. J’ai déjà reçu des propositions mais je n’ai pas envie de me tromper. Dans ce milieu le droit à l’erreur est inexistant. Il ne faut pas se manquer.

Et si j’étais…

Un film : « La couleur pourpre », un film que je trouve magnifique.

Un artiste : Marion Cotillard. J’aurais aimé jouer « la Môme »

Un homme mais pas le vôtre : K-Maro c’est la rencontre de ma vie. Mon producteur, mon ami, mon pilier.

Un plat auquel vous ne pouvez résister : Ce n’est pas un plat mais j’avoue une grosse faiblesse pour une boîte de M&M’s

Une série : Prison Break j’ai adoré d’entrée. Actions, suspense, rebondissements…

Un sportif : Personne en particulier mais j’ai une admiration sans borne pour ceux qui font des traversées en solitaire. C’est le genre d’exploit dont je suis totalement incapable.

Un défaut : Possessive.

Une qualité : Exigeante.

An. D.

Design & développement Agence bigM Agence bigM