Ou Sortir, découvrez les bons plans sorties près de chez vous avec Sortir Plus
RSS

Interview Enrico Macias

Enrico Macias : « La musique c’est comme un océan, c’est immense »

Véritable légende de la chanson française, Enrico Macias dévoile son nouvel album le 16 mars prochain du côté du théâtre Galli de Sanary. Un événement grandeur nature car chacun de ses concerts est synonyme de fête. A l’affiche du film « La Vérité si je mens 3″ il revient sur cette épisode cinématographique qui fait définitivement de lui un « incontournable ».

Vous fêtez vos cinquante ans de carrière en 2012. Quel est le secret de cette incroyable longévité ?

Franchement je ne sais pas, c’est difficile à expliquer. Tout ce que je peux dire c’est que le fait de durer aussi longtemps est un grand bonheur. C’est quelque chose qui était impossible à prévoir. Avec le recul je pense que les gens m’aiment parce que je suis sincère, authentique. Malgré les années et les modes fluctuantes je suis resté dans mon registre. Ce n’était pas un calcul mais une manière d’être. L’important est de faire passer un message, une émotion. Pour y arriver il faut être soi-même et ne pas s’inventer un personnage.

Pour votre nouvel album, « voyage d’une mélodie », vous vous êtes entourés de collaborateurs différents comme Art Mengo, Kent ou Jean-Loup Dabadie. Pourquoi ce choix ?

Je suis un adepte du travail en équipe. Les influences extérieures et les idées des autres permettent aussi de se renouveler. Comme je l’ai dit changer de registre est impossible. Cela ne me correspondrait pas. En revanche être ouvert à la sensibilité de certains artistes qui me connaissent bien est quelque chose de prépondérant. Pour moi la musique c’est comme un océan, c’est immense. Avec 7 notes j’ai composé 800 chansons. Il y a donc toujours la place pour de nouvelles idées. Le tout étant qu’elles collent à mon univers.

Vous réussissez l’exploit de faire l’unanimité auprès d’un large public. Est-ce du au fait que vos concerts soient de véritables fêtes avant tout ?

Je savoure le fait de rassembler un large public car ce ne fut pas tout le temps le cas surtout à mes débuts. C’est une récompense fantastique. Lors de mes concerts il y a une diversité maximale dans la salle. C’est un symbole magnifique. Les gens peuvent être en conflit en dehors mais se réunir le temps de quelques chansons. Mon but est avant tout de distraire les gens. Faire en sorte qu’ils oublient leurs problèmes l’espace de quelques heures.

Vous êtes à l’affiche du film : « La Vérité si je mens 3″. Un mot sur cette aventure extraordinaire ?

Que dire ? C’était un accident de me retrouver dans le numéro 2. J’ai découvert des acteurs fantastiques. L’ambiance lors du tournage était incroyable. Comme je ne suis pas un comédien de métier il a fallu apprendre. Thomas Gilou le metteur en scène m’a beaucoup aidé. José Garcia aussi. Grâce à eux j’ai fait beaucoup de progrès. Mon rôle du père de Chochana est plus important dans le numéro 3. C’est une apothéose pour moi. Le fait de faire rire des acteurs comme Richard Anconina, José Garcia, Bruno Solo, Vincent Elbaz ou Gilbert Melki est une vraie fierté. Ils sont devenus mes amis. Rien que pour ça faire ce film était génial.

« ET SI J’ÉTAIS » L’INTERVIEW DÉCALÉE… AVEC ENRICO MACIAS

Une chanson : « Noël à Jérusalem ». Je l’ai écrite il y a 45 ans et elle est toujours d’actualité. C’est une chanson pour la paix.

Un film : « Les 10 commandements » une oeuvre majeure qui fait office de référence.

Un comique : Pas facile mais je dirais Louis De Funes. Inoubliable dans son style caractéristique.

Un sportif : Comme j’adore le foot je pense à Just Fontaine. Pour gagner il faut marquer des buts et dans ce registre il était hors normes. Inscrire 13 buts en une seule coupe du monde en 1958 est un record qui n’est pas prés de tomber.

Un plat auquel vous ne pouvez résister : Oh là là il y en a beaucoup. Je suis un gourmand et contre un bon couscous je ne peux rien.

Une femme mais pas la votre : Pour ne pas faire de jalouses je dirais toutes les femmes (éclats de rire).

Une devise : « Se respecter soi-même pour respecter les autres »

An. D.

Design & développement Agence bigM Agence bigM